Depuis quelque temps vous avez la sensation que votre compte Instagram se développe moins bien, moins vite que d’habitude ? Vous avez l’impression que l’engagement de votre communauté baisse ou que les interractions des utilisateurs sont moins fréquence ? Peut-être avez-vous été « Shadow Ban » par Instagram !

Mais ne savez pas, déjà si c’est possible et quoi vérifier pour valider vos doutes sur le développement de votre communauté.

Mythe ou réalité

Si vous faites quelques recherches sur le web, vous allez voir un terme qui revient souvent lorsque l’on parle d’Instagram et de ‘ralentissement’ de développement d’un compte : le « Shadow Ban« .

Explicitement, le « Shadow Ban » n’existe pas chez Instagram, mais officieusement il semble que ce ne soit pas si simple et qu’Instagram puisse donner des directives à son algorithme de façon à ralentir (voir à bloquer) les comptes qui ne respecteraient pas les règles imposées par son réseau.

C’est quoi le « Shadow Ban » ?

On appelle « Shadow Ban » le fait que l’algorithme d’Instagram soit capable de filtrer des # interdits ou cassés. Par exemple des # pornographiques, homophobes, etc. À l’origine le « Shadow ban » bloque et empêche le développement de comptes qui feraient usage de ces #.

Cette mesure affecte négativement et directement les comptes et diminue radicalement leur chance d’être vu et retrouvé. Le compte se trouve indirectement ‘en pause‘ sans possibilité d’action… ou presque.

Vous trouverez parfois les termes de # brisés, cassés ou interdits.

Comment peut-on devenir « shadow ban » ?

1- En utilisant des # cassés

Officiellement, il n’y a pas de # interdit… mais, s’il n’y a pas de liste officielle, on peut facilement en trouver sur le net. Par exemple :

Instagram accueille la pub et censure des hashtags | Journal du Geek
Liste éditée par le Journal du Geek

Pour les # ci-dessus ça semble assez vident… mais pour d’autres, c’est plus surprenant… Voici une autre liste

Les hashtags bannis d'instagram

Comme vous pouvez le voir, ce n’est pas aussi évident que cela… Certains termes sont ‘classiques‘.

2- En réalisation des actions en masse

Certains logiciels permettent de réaliser des actions ‘en masse’. Comme poster des 10 aines de photos tous les jours…Le réseau avait déjà mis certains verrous afin d’éviter ces abus, mais maintenant son algorithme est capable de détecter quand c’est un humain qui le fait… ou un logiciel.

3- En utilisant des application tierces

On est ici encore un peu dans la même logique, mais là ces logiciels vont s’abonner ou se désabonner en masse. liker, poster, mettre des commentaires… Même enseigne, votre utilisation est observée à la loupe !

De manière gérénale tout ce qui ne respecte pas la politique d’utilisation d’Instagram est susceptible de passer dans le cadre d’un « shawdow ban ».

Comment savoir si une de vos publications ou votre compte est victime de « shadow ban » ?

Déjà, mettons les choses au point, n’attendez pas qu’Instagram vous prévienne… Oubliez ! N’essayez pas non plus de les appeler… Passez à autre chose.

1- Passer son mur en revue

Simple et efficace, passez votre mur en revue et regardez si tous les posts sont accessibles. Un post inaccessible sera signalé par l’interface. C’est un bon moyen, rapide pour savoir si vous êtes « shadow ban »

Julien Pain on Twitter: "Alors ça s'appelle, dans le jargon, « striker »  une vidéo parcequ'elle ne respecte pas les règles utilisateurs  d'Instagram.… https://t.co/COFiUGNIjY"

2- Vérifier si vos derniers posts affichent des stats ‘normales’

Ici, on s’attache aux statistiques des publications… Il y a pas mal de chose à voir. Un nombre de likes moyen qui s’effondre peut-être un indicateur, car vos likes peuvent provenir de plusieurs endroits :

  • De vos #
  • de vos Followers
  • etc…

Mais, aussi des comptes qui ne sont pas abonnés à votre compte. Dans la partie DÉCOUVERTE de vos statistiques liées à votre post, ce chiffre est juste en dessous… Un % à 1% voir moins de 1% pourrait confirmer vos doutes…

Comment comprendre vos statistiques Instagram même si vous n'y connaissez  rien ? - Genius

3- Trop poster !

Et, passer pour une sorte de ‘boite à spam‘ de l’enfer pour Instagram. C’est-à-dire trop poster et tout le temps… Au mieux, vous saoulez votre communauté en envoyant 20 posts/jour… Au pire, c’est Instagram qui s’occupe de vous !

Comment sortir du « Shawdow Ban » ?

Passez à Facebook ! Non, je plaisante, il existe plusieurs techniques pour sortir du « shadow ban ». Déjà ce n’est pas définitif, Instagram, vous attrape, vous met une tape sur les doigts et observe ensuite votre comportement.

1- Passer votre compte Professionnel en Personnel et inversement

Franchement, j’ai des doutes sur cette méthode même si, pour un compte en perso, le passer en pro pourrait avec du sens à ce titre que les pros peuvent être amenés à utiliser des logiciels de stats ou autres et être sujet à un comportement hasardeux vis-à-vis d’une utilisation classique d’un particulier… À voir.

2- Bien utiliser les #

Bien-entendu éviter les # interdits, mais également mieux rationaliser leurs utilisations. Mieux cibler vos # suivant le post que vous faites, évitez d’utiliser des # débiles du style #instashootingdeouf et arrêter de croire que le nombre max de # est de 30 (et toc!).

3- Laissez tomber les logiciels automatiques

Trop dangereux, pas productif… Accordez le temps au temps… Laisse votre compte se développer aussi sincèrement que vous prenez soin de chaque post que vous mettez sur votre mur. Pensez à révoquer les accès aux applications tierces que vous avez utilisées.

4- N’achetez rien

N’achetez pas de followers, de like, de commentaires…. (En disant ça j’ai plein de comptes en tête)… Ça se voit, Le Poulpe ne voit déjà alors imaginez un algorithme…

5- Faites profil bas

Pendant 36 – 48 heures… voir un peu plus… Ne faites plus aucune action sur votre compte… Rien… Recommencez à poster naturellement et éprouvez vos bonnes résolutions.

N’ayant pas vraiment d’informations officielles de la part d’Instagram, rassurez-vous sur une chose, le « shadow ban » n’est pas permanent… On entend ici ou là des temps de 48 h à 72 h, mais également des « shadow ban » de 3 semaines…

Votre compte n’est pas bloqué pendant cette période, mais dites-vous que votre comportement est sous surveillance.