Mieux comprendre la search console de google

Par LE POULPE
mieux comprendre la search console de google

Avant toute chose, vous devez comprendre que la Search Console de Google est un outil indispensable pour la grande majorité des créateurs de site internet. Si un outil comme Google Analytics ou bien encore Matomo nous permet de savoir ce qui se passe dans son site internet en nous fournissant des statistiques aussi diverses que variées, la Search Console de Google nous permet d’obtenir une lecture de ce qu’il se déroule avant, plus précisément, ce qui se déroule sur Google (le fameux « juste avant le clique sur le lien du site ») : Son niveau de couverture (indexation), son positionnement sur certaines requêtes, etc.

Outil accessible et puissant, les résultats de cet outil peuvent être parfois compliqués à analyser. Comprendre les alertes impactantes pour le référencement et celles qui ne le sont pas… Je vais ici vous aider à y voir un peu plus clair et prendre en mains cet outil.

la découverte de la search console

image

La Search Console de Google dispose d’une interface claire (surtout depuis sa mise à jour récente) qui vous permet d’accéder à ses fonctions principales et à l’ensemble des rapports dont elle dispose.

Cela va sans dire, la Search Console dit beaucoup de choses, mais elle ne dit pas tout !

Rentrons dans le vif du sujet et attardons-nous sur les fonctions que je vous conseille d’utiliser au quotidien et les erreurs les plus fréquentes que vous risquez de rencontrer.

Ici, il faut bien faire la différence entre les erreurs, les avertissements, les validations et les exclusions. Dans la nouvelle version de la Search Console, ça peut parfois être confus.

Rapport de couverture et d’indexation

image 1

Sans doute le rapport le plus important, le rapport de couverture d’index vous permet de voir ce qu’à fait le bot de Google, s’il a lu vos pages et surtout s’il les a indexées. Oui, car le bot de Google peut lire les pages et ne pas les indexer… en tout cas pas immédiatement.

Pourquoi ? PARCE QUE ! Personne n’a vraiment la réponse à cette question, mais gardez en tête que lorsque vous lancez un site et que le bot de Google commence son boulot de crawling (c’est-à-dire qu’il scanne les pages de votre site en gros…) et bien, il n’indexera que de 50 à 70% de votre site… Pour le reste, soit vous attendez, soit vous utilisez la console pour réenvoyer ça au bot de Google.

Revenons au rapport de couverture d’index. En résumé, ce rapport vous présente deux items :

  • Les pages non indexées (dont les raisons se trouvent juste en dessous : « Pourquoi des pages ne sont pas indexées’).
  • Les pages dans l’index

Attention, une page peut être indexée, mais ne pas ressortir dans les résultats de recherche, super, non ?

En cliquant sur « afficher les données concernant les pages indexées » on accède aux pages lues et indexées. Donc, il devient facile de savoir ce qui ne l’est pas.

image 2

Intéressons-nous aux erreurs. Erreurs qui apparaissent juste en dessous dans la section : « Pourquoi des pages ne sont pas indexées« .

quelques ERREURS DE LA SEARCH CONSOLE

Exclue par la balise « noindex »

C’est une erreur des plus classiques, une ou plusieurs de vos pages comportent une balise « no index » dans le sitemap et bloque l’indexation du bot de Google. Cette erreur peut arriver, par exemple, lorsque l’on bloque les accès des moteurs de recherche via wordpress en demandant la « non-indexation » des moteurs pendant le développement.

Cette balise noindex peut se trouver dans le code source ou dans l’en-tête HTTP.

Introuvable (404)

Cela arrive lorsque certaines de vos pages ont été détectées par le bot de Google, mais que ces mêmes pages sont absentes dans le sitemap de votre site.

Soit les pages ont existé sur votre site, mais ont été supprimées, soit les URLs concernées possèdent des liens depuis d’autres sites internet.

L’URL envoyée a renvoyé l’erreur 403

L’erreur 403 signifie que le serveur interdit l’accès à cette URL il faut donc supprimer cette URL du sitemap. À noter que les erreurs de type 4xx sont du même ordre.

quelques exclusions DE LA SEARCH CONSOLE

Autre page avec balise canonique correcte

Commençons par le commencement, qu’est-ce qu’une balise canonique ? L’URL canonique (canonical URL) est une balise permettant d’indiquer à un moteur de recherche l’URL “principale” à prendre en compte pour l’indexation, lorsqu’un même contenu est présent sous différentes URLs, évitant ainsi de laisser le soin au moteur de choisir à votre place.

Si les URLs concernés sont des pages dupliquées à ne pas indexer, vous n’avez rien à faire de particulier.

En revanche, si les URLs analysées ne sont pas des pages dupliquées et qu’elles doivent être indexées, il convient de modifier la balise canonical pour la faire pointer vers elle-même.

Page avec redirection

Cela arrive quand les URLs concernées ne sont que des redirections et pointent vers une autre page… Elles sont donc exclues de l’index. Dans la grande majorité des cas, il n’y a pas d’actions spécifiques à entreprendre quand vous rencontrez cette erreur.

Page en double sans URL canonique sélectionnée par l’utilisateur

Google a identifié ces URLs comme des doublons. Aucune URL canonique n’est spécifiée. Le moteur de recherche les a donc exclues. Il suffit d’ajouter l’URL canonique vers la page principale.

Explorée, actuellement non indexée

C’est une des informations les plus claires que l’on puisse obtenir dans la console. Le bot Google a trouvé, vu votre page et l’a crawlé, mais ne l’a pas encore indexée. C’est une erreur des plus fréquentes liées sans doute, en grande partie, aux soucis de ressources que rencontre le géant depuis plusieurs années.

Il y a beaucoup d’autres alertes auxquelles, vous aurez accès sur la search console. Le but ici n’étant pas de vous lister l’ensemble des possibilités de cet outil, mais plutôt de vous familiariser à l’utilisation quotidienne d’un service gratuit qui peut s’avérer déterminant dans le positionnement de votre site web sur les listes réponses Google.

image 3

D’ailleurs pour aller plus loin sur la compréhension de cet outil, je vous conseille l’aide officielle qui est très bien faite : https://support.google.com/webmasters/answer/9128668?hl=fr#additional_tools

À chaque fois, il convient de vérifier si l’erreur est bloquante et affecte l’indexation ou pas. À chaque fois que vous aurez corrigé une erreur, vous pourrez automatiquement envoyer à Google la correction pour validation grâce à un bouton simple.

image 4

En général, les erreurs les plus graves apparaissent en rouge, par conséquent, il devient aisé de suivre la bonne indexation de son site web.

La console propose également d’autres fonctionnalités relatives à l’expérience utilisateur et l’utilisation du site…. Mais, pour la plupart de vos utilisations, vous serez concentré sur le niveau d’indexation de votre site internet… comme nous dans cet article !

ÇA POURRAIT VOUS PLAIRE !

Danger : Le negative SEO

Danger : Le negative SEO

À peine avons-nous compris ce qu'étaient les enjeux du SEO pour nos sites internet flambants neufs, que nous voici face à un nouveau danger imminent pour nos sites web : LE NEGATIVE SEO ! Pourtant, le NEGATIVE SEO est bien plus qu'une simple notion, c'est un danger...

Et, si l’on arrêtait d’utiliser Google (un jour) ?

Et, si l’on arrêtait d’utiliser Google (un jour) ?

Ça, c'est une vraie question ! Google est partout, il est dans nos montres, nos téléphones, nos voitures... Google est devenu incontournable, inévitable et nous l'utilisons tous à un moment ou à un autre de la journée... Un service en particulier supplante les autres...