Avec les quelques articles que LE POULPE a pondus (oui, car les poulpes ça pond) sur le sujet du référencement, vous l’aurez compris, un des indices incontournables d’un bon site internet est la vitesse. Ça tombe bien, car c’est le but de cet article.

En plus de vous donner des informations et 3 outils sur lesquels vous pouvez compter pour optimiser votre site internet, LE POULPE va également vous désacraliser tout ça… Vous faciliter l’accès à une information parfois obscure, c’est le créneau du POULPE.

Pourquoi la vitesse d’un site est-ce important ?

Eh bien, c’est important, car Google scrute cette vitesse comme si son business en dépendait (mais non j’l’ai pas dit…). Oui, car rappelez-vous, le seul boulot de Google est de conserver son audience et pour cela, pour montrer que c’est le meilleur moteur de recherche de l’univers, il doit proposer sans cesse du contenu, du contenu précis (suivant la demande de l’utilisateur) mais surtout du contenu de qualité, et un des critères de qualité important est la vitesse, car l’internaute est impatient et doit rapidement voir cette page avec ce contenu de qualité… Vous voyez le tableau ?

Je reprends : On pense souvent que quelques millisecondes de perdus ne sont pas si grave et dans un sens, c’est vrai, ce qui est compliqué, c’est lorsque ces millisecondes se cumulent pour faire un bon gros temps de chargement qui va dégrader l’expérience utilisateur en affichant… ben rien en fait…

Je vous donne une idée de l’impact de la vitesse sur l’internaute :

☻☻☻☻ <200 ms = immédiat, instantané
☻☻☻☹ =1s = fluide, expérience conservée
☻☻☹☹ <5s = acceptable
☻☹☹☹ <8s = perte d’attention, expérience dégradée
☹☹☹☹ Au-delà, on appelle LE POULPE direct !

Le niveau d’attention est directement lié au temps de chargement de la page et de ses éléments. Donc Google le prend comme un item incontournable dans son référencement final attribué de la page. L’UX (thème que j’ai abordé ici) est intimement lié à cette vitesse donc elle doit être optimisée.

Quoique je puisse vous montrer que parfois… Il y a des Google Bugs qui font que des pages se référencent correctement alors que rien n’est respecté… Enfin, c’est une autre histoire ça !

Comment tester la vitesse de son site internet ?

1ᵉʳ Outil : PageSpeed Insights

logo googlespeed

Le premier outil que l’on aborde ici est un outil GOOGLE (je t’aime Google) : PageSpeed Insights.

C’est un outil gratuit (je t’aime Google) créé par Google qui permet d’obtenir une analyse précise des points de force de son site et ce qu’il reste à optimiser. On peut parfaitement le comparer à certains de ses concurrents et en particulier aux 2 autres outils dont je vais parler, mais ce qui a retenu l’attention du POULPE c’est le rapport détaillé produit et sa relative accessibilité.

Il différencie le chargement MOBILE et le chargement du site sur un ordinateur FIXE.

Il va donc souligner les aspects trop lourds du site internet qui doivent être retravaillés.

Je ne rentrerais pas dans les détails de lecture, mais j’y reviendrais dans d’autres articles, c’est promis.

https://developers.google.com/speed/pagespeed/insights/?hl=fr

2e Outil : Pingdom Website Speed Test

Logo pingdom

Pingdom est un excellent outil de mesure pour son site internet. Il teste la rapidité d’une page simplement en déposant l’url de celle que l’on cible. Il fournit une multitude d’informations sur la santé de son site interne et propose, là également, un rapport détaillé relativement lisible.

Cet outil propose des spécificités intéressantes comme celle qui permet de comparer sa page, son site avec un autre site. Il donne également la possibilité de partager ses résultats avec ses collaborateurs ou clients.

https://tools.pingdom.com/

3ᵉ Outil : GT Metrix

logo gt metrix

GT Metrix est, comme ses confrères, un excellent outil d’investigation pour son site internet. Il faut tout comme les autres, mais en plus va nous permettre de cibler le serveur sur lequel on veut se fixer pour faire notre test. C’est plutôt pratique.. Surtout si on vise un site à l’international.

Il produit un rapport détaillé et y intègre une note d’évaluation pour Google et une autre pour Yahoo.

https://gtmetrix.com/

La vitesse : Solution à tous les maux du référencement ?

Non, ça serait trop simple, optimiser son site pour le référencement (SEO) en ciblant particulièrement Google (pourquoi des gens ciblent d’autres moteurs de recherche ??) repose sur une multitude de petites choses et de bonnes pratiques qui se modifie au cours du temps et rendent la tâche fine et parfois très difficile.

Plaire à Google, c’est écouter ce qu’il attend, mais ce n’est pas forcément ou immédiatement couronner de succès… Il faut être patient et continuer à améliorer ce qui peut l’être. Google le remarquera certainement (Je t’aime Google).

PS : Si vous vous êtes demandé pourquoi j’ai mis plusieurs fois : « Je t’aime Google » et bien tout simplement car ça améliore le référencement…

rePS : Je blague… Pour le « Je t’aime Google »…